projet-international-pyrogazeification

Energy&+ déploie un premier projet de pyrogazéification à l’international

ENERGY&+ annonce aujourd’hui le déploiement au cœur de la RDC d’une centrale de cogénération. Issue d’un procédé de pyrogazéification du bois, cette installation s’inscrit dans le cadre du projet européen de développement FORETS, favorisant le développement économique local.

Avec un savoir-faire unique de 15 ans d’expérience, nous sommes spécialistes des énergies durables issues de biomasse. Nous offrons aux collectivités, agriculteurs et industriels des solutions sur-mesure de valorisation de la biomasse. Nos solutions ? La méthanisation, des chaufferies bois et réseaux de chaleur, et des unités innovantes de pyrogazéification, produisant notamment de l’hydrogène vert*. Intégrant toutes les expertises métier, nous couvrons ainsi toute la chaîne de valeur, de l’ingénierie et conception à la maintenance. Naturellement engagés, nous avons ainsi choisi de prendre part à des projets internationaux en milieu isolé, favorisant le développement économique local.

Le projet FORETS

Nous avons été retenu, dans le cadre du projet FORETS (Formation, Recherche et Environnement dans la Tshopo) financé par l’Union Européenne, et exécuté par le Centre de Recherche Forestière Internationale (CIFOR), pour la conception d’une centrale de cogénération à Yangambi, dans la Province de la Tshopo (RDC). Le CIFOR nous a confié, ainsi qu’a R&SD Construction, l’installation de cette première unité de cogénération.

La zone d’accueil est particulièrement propice à la production de biomasse ligneuse**. Les anciennes plantations d’hévéa et de palmiers à huile, désormais improductives, seront remplacées à terme par des plantations multi-espèces.

pyrogazeification

Conçue et assemblée dans nos ateliers en Bretagne, l’unité déployée couvrira l’ensemble de la chaîne de valeur – de la transformation du bois au stockage de l’électricité. Nous offrons ainsi une solution complète, adaptée aux usages et besoins locaux et combinée à des services d’accompagnement et de formation dans la durée.

La livraison de l’unité aura lieu au 2ème trimestre 2022. Elle se base sur la combinaison d’une unité de pyrogazéification de bois, d’une puissance de 150 KW électriques et 250 KW thermiques et d’une unité de stockage électrique par batterie de 200 KWh. Avec un bilan carbone négatif, le système permet de valoriser durablement la biomasse forestière par pyrogazéification, en produisant notamment de l’hydrogène vert, transformé à son tour en électricité et en chaleur utilisées localement. Ce procédé permet également de capturer le carbone sous forme de biochar. Il sera par la suite utilisé pour l’amélioration de la qualité agronomique des sols.

Des objectifs de développement durable

En cohérence avec les objectifs de développement durable poursuivis par l’Union Européenne et alignée avec l’approche paysage prônée par le CIFOR, l’accès à l’énergie renouvelable constituera alors une fondation essentielle pour un développement économique inclusif d’une région particulièrement isolée et défavorisée :

  • Créations d’emplois non délocalisables autour de la collecte de la biomasse ;
  • Développement d’activités économiques utilisant l’énergie thermique pour le séchage (bois d’œuvre et denrées alimentaires) et l’électricité à des fins industrielles ;
  • Amélioration des conditions de vie nées d’une électrification en continu de la zone ;
  • Enrichissement des sols par le biochar, un coproduit valorisable du système.

* Le processus de pyrogazéification de biomasse produit un gaz synthétique ou « syngaz ». Il se compose notamment d’hydrogène vert, de monoxyde de carbone et de dioxyde de carbone.
** La biomasse ligneuse comprend la biomasse issue des arbres, vivants ou morts, et des arbustes et broussailles. Elle se situe au-dessus de la souche, la souche et les racines.

Ne manquez pas nos dernières actualités :

LinkedIn Facebook Twitter

Téléchargez le communiqué de presse :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.